Activités de ProSOL

Classé dans : Accueil, Activités 2016 | 0

Le Projet ″Protection et Réhabilitation des Sols dégradés pour améliorer la sécurité alimentaire″ (ProSOL) est l’un des projets de l’Initiative Spéciale intitulée ″ UN SEUL MONDE sans FAIM″ du Ministère Fédéral Allemand de Coopération au développement (BMZ) en cours de mise en œuvre au Bénin, Il sera mis en œuvre dans 17 communes du Bénin et c’est dans ce Cadre que le Centre de Recherche et d’Action pour le Développement des Initiatives à la base (CRADIB-ONG) a été sollicité par la GIZ pour contribuer à l’atteinte des objectifs de ce projet dans les communes de Djidja et Bantè à travers son expertise sur la base d’un contrat de prestation.

L’objectif principal du ″ProSol″ est de renforcer les capacités techniques des petits/petites exploitants agricoles pour la mise en œuvre des mesures de gestion durable des terres et d’adaptation aux changements climatiques dans leur exploitation. Pour atteindre cet objectif, le projet envisage la formation, l’appui et le suivi des petits exploitants et exploitantes agricoles pour la mise en œuvre des mesures GDT : Conservation des Eaux et des Sols (CES), Gestion Intégrée de la Fertilité des Sols (GIFS) et Défense et Restauration des Sols (DRS).

Les divers résultats obtenus au cours de la campagne agricole 2016 pour le compte du projet ″Protection et Réhabilitation des Sols dégradés pour améliorer la sécurité alimentaire″ (ProSOL) se présentent comme suit :

  • 7 emploies sont crées pour réduire le taux de chaumage (06 techniciens agricoles et 01 Superviseur Agricole) ;

  • 7 techniciens (y compris le superviseur) sont formés sur les mesures de GDT/ACC par ProSOL et qui ont dupliquées la formation à la base suivi d’encadrement des exploitants agricoles pour la mise en application efficace et efficience des mesures GDT/ACC ;

  • 733 exploitants sont identifiées pour suivre les formations GDT/ ACC dont 358 femmes et 377 hommes dans 18 villages des communes de Djidja et Bantè ;

  • 663 exploitants agricoles sont formés sur les mesures GDT/ ACC dont 332 femmes et 331 hommes dans nos 18 villages d’intervention répartis en 24 classes ;

  • 1905,6 ha de terre dégradée ou en voie de dégradation sont envisagées par les exploitants pour sa réhabilitation et/ou sa protection pour cela les principales mesures choisies par les exploitants sont : association des cultures, assolement et rotation des cultures, Labour perpendiculaire à la pente, le pois d’angole, utilisation des déchets des animaux, réhabilitation des vergers d’anacardiers, clôture des champs avec ziziphus, plantation privée avec teck, le mucuna, etc…. ;

  • Les besoins des 663 exploitations agricoles en intrants pour la mise en œuvre des mesures GDT/ACC sont évalués sur la base des fiches de planification ;

  • 663 petits/petites exploitants agricoles dont 210 femmes ont accès à quelques intrants nécessaire à la mise en œuvre des mesures GDT/ACC venant de ProSOL et de CRADIB ;

  • 360 kg de semence de pois d’angole sont distribués aux exploitants agricoles ;

  • 245 kg de mucuna aux sont distribués aux exploitants agricoles ;

  • 1540 kg de semence de soja sont distribués aux exploitants agricoles ;

  • 250 sachets d’inoculum sont distribués aux exploitants agricoles ;

  • 35 kg de semence d’Aeschynomène sont distribués aux exploitants agricoles ;

  • 27 250 plants de Gliricidia sont distribués aux exploitants agricoles ;

  • 44 500 plants de Moringa sont distribués aux exploitants agricoles ;

  • 33 450 plants de Entérolobium sont distribués aux exploitants agricoles ;

  • 15 375 plants de Ziziphus sont distribués aux exploitants agricoles ;

  • 661 petits exploitants et exploitantes sont encadrés par les techniciens pour une mise en œuvre technique des mesures GDT/ACC durant la campagne agricole 2016 sous la supervision du CRADIB-ONG ;

  • 542 ha de sol dégradé en voie de réhabilitation et 345 ha de sol en voie de dégradation est sous protection ;