Histoire de succès de CRADIB-ONG dans la commune de Dassa-zoumè

Classé dans : Accueil, Activités 2018 | 0

Application des bonnes pratiques  d’entretien et de gestion des plantations d’anacarde dans la commune de Dassa-zoumé

Dans le cadre des activités du projet BeninCajù, le superviseur de CRADIB a effectué une mission en juin 2018 dans la commune de Dassa-zoumé. Ainsi, pendant qu’il traversait l’arrondissement de Soclogbo et arrivé au niveau d’un champ d’anacardier situé à l’abord de la voie, son attention a été attirée par le bruit d’une tronçonneuse. C’était un producteur BeninCajù qui effectuait les opérations d’élagage et d’éclaircie dans sa plantation.

Mon nom est AZONNOUDO Olivié, je réside dans le village Gbonou dans l’arrondissement de Soclogbo dans la commune de Dassa-zoumé. J’ai intégré la classe BeninCajù en Janvier 2018 pour bénéficier des enseignements de renforcement de capacités des producteurs. En effet, je suis propriétaire d’une plantation   d’anacardier de 2ha 76 a depuis 15 ans. A la fin de la campagne de commercialisation des noix de 2018, le rendement de ma plantation avoisinait 70kg. Sans vous mentir, si ce n’était pas le projet BeninCajù, je savais qu’à la fin de cette campagne de 2018, j’allais supprimer tous les arbres d’anacarde et faire une autre culture à cause de la très faible productivité des anacardiers.  Cependant, j’ai été sensibilisé par le conseiller que le projet BeninCajù nous a envoyé.   En effet, à la fin du premier cours sur la récolte et post-récolte des noix, je me suis rapproché de ce dernier pour lui poser mon problème.  Avec beaucoup de germination, le conseiller Agricole m’a rassuré qu’une amélioration du rendement de ma plantation est encore possible. Ce dernier a visité aussitôt ma plantation pour fait son diagnostic. A l’issus de ce diagnostic, il m’a prodigué des conseils pour l’entretien et la gestion des plantations d’anacardier. Aussi, je lui ai promis de mettre en pratique les conseils qu’il m’a prodigué. Ainsi, à la fin de la production des anacardiers en avril 2018, le conseiller agricole m’a aidé à faire le marquage des arbres à supprimer de ma plantation. Ensuite, j’ai sollicité le service d’une tronçonneuse en juin 2018 pour réaliser des opérations d’élagage et d’éclaircie. Après cette étape d’entretien, je ferai le labour puis je mettrai une culture entre le soja et l’arachide en association tel que le conseiller agricole m’a recommandé. Je suis vraiment décidé à mettre en pratique tout ce que le conseiller me prodigue comme conseil dans l’objectif de constater une amélioration du rendement de ma plantation l’année prochaine.

Auteurs :

ADIKPETO Arnold

GUEZOUNON Alexandre

 Contact :

Benjamin KOUAZOUNDE

kouazounde@crs.org

 

 

BeninCajù, Projet pour l’Intégration et l’Accélération du Cajou Parakou, Amanwingnon, Lot N 32, Zone N 10- Parakou Benin

Tel : 21 30 76 58,  Email : benincaju@tns.org

 

Télécharger la version pdf