Histoire de succès de CRADIB-ONG dans la commune de Savalou

Classé dans : Accueil, Activités 2018 | 0

Impression d’un producteur bénéficiaire des actions du projet BeninCajù après application des bonnes pratiques d’entretien et de gestion de sa plantation.

En juin 2018, le superviseur de CRADIB a effectué une mission de contrôle des activités du projet BeninCajù dans la commune de Savalou et dans le village Tchetti. Sous la direction du conseiller responsable des activités dans ce village, il a visité un producteur dans son champ d’anacardier auprès de qui il a recueilli des témoignages.

Je m’appelle ARIGBERE Codjo, j’ai intégré ma classe BeninCajù en Janvier 2017 sans aucune conviction de ce que je pouvais gagner des enseignements BeninCajù. En effet, j’ai une plantation que j’ai hérité de mon père. Cette plantation a aujourd’hui trente (30) ans. Avant l’appui de BéninCajù, j’avais l’habitude d’aller dans le champ d’anacardier seulement pour aller récolter les quelques noix qui tombaient et ceci pendant la période de commercialisation des noix (janvier à avril 2018). Ma plantation ne me donnait plus assez de noix. Si j’ai trop récolté c’est au plus 200Kg sur une superficie de 2ha. Après les enseignements donnés par le conseiller BeninCajù sur l’entretien et la gestion des plantations, je n’avais toujours pas espoir d’un probable changement de productivité dans ma plantation. Il a fallu que le conseiller agricole visite plusieurs fois ma plantation pour me prodiguer des conseils pour que je me décide à faire un essai d’application de désherbage et d’élagage en Octobre 2017. J’ai alors pratiqué l’élagage sur environ 30 arbres et fauché toutes ma plantation. A la fin de cette campagne de commercialisation des noix de 2018, j’ai récolté dans ma plantation 700Kg sur 2 ha. Pour moi c’est incroyable ce changement constaté. Je ne sais même pas comment remercier le conseiller et le projet BeninCajù. Suite à cette observation et sans aucune pression, j’ai sollicité le service d’un scieur à la fin de la production des anacardiers par l’intermédiaire du conseiller agricole en mai 2018. Avec la tronçonneuse, j’ai réalisé les opérations d’éclaircie dans ma plantation en coupant environ 30arbres sur une densité d’environ 300 arbres. Au même moment, 50 arbres ont bénéficié des opérations d’élagage. Avant ma femme allait dans la forêt pour chercher du bois de chauf mais maintenant grâce aux opérations d’éclaircie et d’élagage, j’ai assez de bois pour la cuisine. En juillet 2018, j’envisage labourer environ 8000 m2 pour y mettre de la tomate or avant s’était impossible de mettre une culture dans la plantation à cause de sa forte densité. La partie de mon domaine que je ne pourrai pas labourer sera fauchée deux fois avant la prochaine récolte des noix. Une première fois maintenant en mai 2018 et une seconde fois en Octobre-Novembre 2018. J’ai la conviction qu’avec ces opérations, je vais atteindre et même dépasser les 1000 kg sur les 2 ha la campagne prochaine. Monsieur le superviseur, votre présence sur ma ferme témoigne également du sérieux de ce projet. Je vous remercie infiniment et remercie aussi le projet BeninCajù.

 

Auteurs :

 

ADIKPETO Arnold

HOUEHANOU René

 

Contact :

Benjamin KOUAZOUNDE

kouazounde@crs.org

 

BeninCajù, Projet pour l’Intégration et l’Accélération du Cajou Parakou, Amanwingnon, Lot N 32, Zone N 10- Parakou Benin Tel : 21 30 76 58,  Email : benincaju@tns.org

Cliquer ici pour télécharger le fichier pdf