L’expérience du Commerce Equitable et de l’Agriculture Biologique par l’URFPTAS-ZC

Classé dans : Accueil, Activités 2018 | 0

Introduction

Au Bénin, la filière anacarde représente une grande opportunité d’exportation, à côté du coton. La noix d’anacarde, est le principal produit recherché dans les anacarderaies. En termes de qualité de la production, elle occupe la 2ème place parmi les pays ouest-africains après la Guinée Bissau. En réponse à la demande croissante en noix brutes d’anacarde, et dans le but de se garantir un bon marché d’écoulement, le Centre de Recherches et d’Action pour le Développement des Initiatives à la Base (CRADIB-ONG), a organisé les productrices d’anacarde et de soja en Union régionale et communale. Dès lors des partenariats d’assistance techniques et commerciales ont été noués avec plusieurs structures. Pour le compte de l’année 2015- 2016, les activités se sont effectuées dans les communes de Glazoué et de Ouèssè. Cet article fera le point des activités menées depuis l’avènement du Bio et du Flo.

Contexte et justification

La demande en produits biologiques au sein des marchés de produits alimentaires à haute valeur, a augmenté de 10 à 25% par an, en Europe et en Amérique du Nord. C’est le segment alimentaire dont la croissance est la plus rapide, avec une importation croissante en provenance des pays en développement. De 146.332,947 tonnes en 2010-2011, la quantité de noix de cajou exportée au Bénin, est passée à 155.929 tonnes en 2011-2012, soit une progression de 6,55%, selon les chiffres du Port autonome de Cotonou. Les statistiques enregistrées pour cette spéculation affichent un total de 186.270 tonnes de production en 2011. Au Bénin, après le coton biologique, le marché de niche des noix de cajou bio et équitable est de plus en plus exploré. Les résultats obtenus dans plusieurs autres communes du Bénin, par d’autres faitières ont très tôt sidéré l’Union régionale des productrices d’anacarde des collines.

DEMARRAGE DU PARTENARIAT AVEC GEBANA-BENIN

GEBABA-BENIN entre temps V2M, une unité de transformation installée au Nord-Bénin, intervient dans la transformation des noix de cajou en amande blanche équitables et biologiques. GEBANA-BENIN, est une filiale de GEBANA en Suisse. Elle investit dans le développement de la filière anacarde. A ce jour, GEBANA est présente au Burkina Faso, au Togo, en Tunisie, au Brésil et au Bénin. GEBANA-BENIN intervient dans le département de l’ATACORA DONGA avec L’URCPA A-D et dans le département du BORGOU- ALIBORI avec l’URPA B-A. Dans le souci de garantir un marché sécurisé à ses coopératives, CRADIB a tissé un partenariat à long terme avec GEBANA-BENIN en 2016. Ce partenariat a pour objectif d’améliorer : (i) la qualité et la quantité des noix d’anacarde, (ii) les conditions de vie des producteurs en apportant les diverses certifications Biologique et Equitable.

ACTIVITES REALISEES

Processus de mise en place du dispositif de certification

Une assemblée générale extraordinaire a été organisée en Juillet 2016, pour sélectionner les coopératives à faire certifier

Sélection des Coopératives

Plusieurs critères ont déterminé le choix des communes. On peut citer : les habitudes culturales, le potentiel de production, la maturité de la coopérative sur certains principes du commerce équitable. Parmi les 7 communes d’intervention de URFPTAS Z-C deux communes pilotes ont été choisies afin de démarrer l’expérience de la certification Equitable-Biologique. IL s’agit des Unions Communales des Femmes Productrices et Transformatrices d’Anacarde et du Soja (UCFPTAS) de Glazoué et de Ouéssè.

Sélection des producteurs

La sélection définitive des producteurs dépend des pratiques culturales utilisées sur ses parcelles d’anacarde et de la proximité d’un champ à risque.

Les trois principaux risques suivants ont été évalués sur les parcelles:

  • la proximité avec les champs de coton,

-Les traitements appliqués sur les anacardiers pour lutter contre les ravageurs,

  • Les associations culturales dans les jeunes parcelles d’anacarde.

Signature du contrat de production

Un contrat de production est signé entre le producteur et la coopérative ainsi qu’entre la coopérative et l’Union. Chaque partie s’engage à respecter les principes Bio et Flo, et la visite d’un contrôleur interne une fois par an.

Appuis techniques

A chaque campagne agricole, un Système de Contrôle Interne SCI est mis en place pour informer, former, et contrôler les producteurs et acteurs de la transformation, sur le respect des normes de la production biologique et du Commerce équitable. Plus de 400 parcelles d’anacarde ont été géo-référencés sur environ 700 Ha et plus de 500 producteurs ont été informés, formés sur les principes de l’agriculture biologique et du commerce équitable dans la commune de Glazoué et de Ouèssè.

Au nombre des formations reçues par les producteurs ont peut citer la formation sur : (i) la vie associative (ii) les rôles et responsabilités des élus et la tenue des documents de gestion, (iii) les exigences spécifiques des standards Flo, Bio UE et Bio Suisse

(iiii) la vente groupée.

 Avec les contrôles qui s’effectuent, les responsables à divers niveaux sont satisfaits de l’engagement des producteurs qui suivent scrupuleusement les règles de conformité dans le processus de certification

Obtention du certificat Flo

En 2016, la première inspection externe par l’organisme de certification FLOCERT a donné lieu à l’obtention du certificat Flo par les UCFPTAS de Glazoué et de Ouèssè.

Identification et géo- référencement des parcelles

Des opérations de géo- référencement et d’identification des parcelles certifiées Bio ont été réalisées de 2016 à 2018. Au total,

429 parcelles Bio ont été identifiées avec des plaques et plus de 300 plantations ont été géo- référencés à Glazoué et Ouessè.     Image 8.0

Respect strict des exigences des labels

Les labels Bio et Flo sont régis par des normes et principes que les producteurs suivent pour garantir les certificats et bénéficier de leurs avantages.

Production et commercialisation des noix de cajou Bio et Flo.

Le tableau suivant présente les points des ventes et productions depuis le démarrage du projet.

Point des productions et ventes

Année

Superficie en ha Quantité Vendue

(Kg)

Certificat FLO

2017

1264 204075

2018

1623,96

158871,5

Certificat BIO

2017 705,99

0

2018 1047,78

205206

Achat de balances avec la prime FLO 2017

Au titre de la campagne agricole 2016-2017 une prime de 4420974 F CFA et de 2837529 F CFA est revenue respectivement aux UCFPTAS de Glazoué et de Ouessè.

Adhésion de nouveaux membres et groupements aux UCFPTAS

En 2017, deux nouvelles CVFPTAS avec de nouveaux producteurs se sont ajoutés à la liste des coopératives à certifier : Il s’agit des CVFPTAS Ifètchayé de Gbogbogni et Tinkpon-Aïssogbé d’Agouagon de Glazoué. De 2016 à 2018, le nombre de producteurs Flo et Bio a connu une augmentation. Le tableau ci- dessous présente l’évolution des effectifs des producteurs présenté en 2017 et en 2018.

Evolution des effectifs des producteurs présentés en 2017 et 2018

Année

Nombre

de CVFPTAS

Nombre de Producteurs

Certificat FLO

2017

19 575
2018 21

631

Certificat BIO

2017

19 292
2018 21

377

Défis

  • Aller à la certification FLO et BIO
  • Livrer 420 tonnes de noix d’anacarde BIO FLO et 200 tonnes de noix d’anacarde conventionnel FLO à GEBANA-BENIN ;
  • Renouvellement des certificats BIO et FLO ;
  • Création de champs école par coopérative
  • Recherche de biofertilisants pour les producteurs ;
  • Création d’un fond de soutien à l’entretien des plantations ;

-Recherche      d’équipements (tracteurs; outils d’entretien)

  • Identifier et préparer des producteurs pour la certification Bio

Conclusion

Le marché de niche des noix d’anacarde bio et équitable est un marché porteur pour les membres de l’URCFPTAS-ZC. Vivement que les autres communes soient touchées.

Cliquer ici pour télécharger le fichier pdf