Quelques histoires de succès des appuis de CRADIB-ONG

Classé dans : Non classé | 0

L’histoire de succès est relative à l’organisation d’une visite d’échange par le conseiller SESSOU Ulriche responsabilisé pour la mise en oeuvre du projet BeninCajù dans la commune de Djidja.

Au cours de la supervision du mois de septembre 2018, le supervisieur de CRADIB-ONG a éffectué une mission de visite appui conseil dans la plantation d’un producteur de la vague3 dans le village de Komé. Cette plantation n’était accessible qu’à pieds et à moto. Au retour de cette visite d’appui conseil, l’attention du superviseur a été attiré par une plantation beaucoup plus accessible mais dont la présentation ne permettait pas d’y organiser une visite d’échange. Alors, le superviseur a poussé sa curiosité en demandant au conseiller si cette plantation appartenait à un producteur qu’il encadrait. Ce dernier répondait au superviseur par l’affirmative et lui expliquait que s’était un producteur de la vague3 qui avait déjà reçu les enseignements sur la gestion et l’entretien des plantations d’anacardier mais qui malheureusement peine à mettre en application les bonnes pratiques. Alors, le superviseur demande à son conseillé d’aller informer le producteur de notre intention de faire de sa plantation une plantation vitrine ou les autres producteurs pourront venir apprendre des bonnes pratiques et qu’une plantation d’anacardier bien située comme la sienne ne peut rester à l’état (pas de taille de formation pour les arbres, plantation à densité serrée et ombragée.). Informé, Monsieur AGOSSOU Paulin était content de ce projet de faire de sa plantation un modèle que ses pairs pourront venir visiter et apprendre sur les bonnes pratiques agricoles dans une plantation d’anacardier.

Après l’engagement moral et financier du producteur, le conseiller a recommandé à ce dernier de réaliser les activités d’entretien et de gestion sur une superficie de 2000m2 alors que son exploitation s’étendait sur une superficie de 5ha. Ainsi, sous la supervision du conseiller, des activités d’élagage et d’éclaircie ont été menées sur cette petite portion et les bois issus de l’éclaircie et de l’élagage étaient en cours de transformation en charbon. C’est dans ces conditions que la visite d’échange a été organisé le 23 novembre 2018 par le conseiller Ulriche.

Après une bonne préparation de cette visite, le conseiller a pu convaincre 33 producteurs de la vague 3 du village Komé de la même classe que le producteur Paulin à participer à cette visite. Cette visite a également connu la participation de dix (10) producteurs venant de deux (2) autres villages (Dona (9) et Djessi (1). Au total, 44 producteurs dont 31 hommes et 13 femmes ont participé à cette visite. Les producteurs de Dona sont de la vague 4 et celui de Djessi est de la vague 3. Si le village Djessi est à 01 km de Komè, le village Dona se situe à 5 Km de Komè. La visite d’échange a démarré à 8 heure par la présentation du superviseur de CRADIB aux participants puis la présentation des différents groupes de producteurs participants. Après les présentations, la parole a été donné aux producteurs visiteurs de partager avec leurs pairs les changements qu’ils ont observé au niveau de la plantation de Paulin. Les observations des participants se présentent comme suit :

  • Il y a la pénétration de la lumière au niveau de la partie de la plantation qui a reçu les bonnes pratiques d’entretien
  • Les branches des anacardiers ne touchent plus le sol au niveau de la partie de l’exploitation traitée
  • De loin les participants peuvent apercevoir un producteur qui se trouve à l’autre extrémité de la parcelle ce qui pourrait dissuader certains voleurs.
  • La fabrication du charbon de bois est en cours sur l’exploitation
  • Une bonne partie de la plantation reste à entretenir

Avec l’approche de questions – réponses (photo 1 et 2)), les facilitateurs (conseiller et superviseur) de cette visite d’échange ont amené les producteurs à révéler les opérations (éclaircie et élagage) qui ont induit ce changement et l’incidence de ces opérations sur l’amélioration de la productivité de l’anacardier. Aussi, des questions – reponses sur les types de ravageurs et les maladies et les méthodes de lutte intégrée ont été partagées avec les participants.  De plus, des échantillons de produits phytosanitaires appropriés (Pacha, Idefix) pour la lutte contre les principaux ravageurs (foreur de tige) et maladies (anthrachnose) de l’anacardier ont été présentés aux participants.